Plus d'informations ci-dessous

A la recherche des poiriers anciens..

Mêlez investigation et botanique lors de vos balades, enquêtez auprès de vos parents / grands-parents ou portez un regard nouveau à vos paysages quotidiens en partant à la recherche des poiriers existant autour de chez vous !

Après le succès de la première édition 2021 et près de 200 poiriers recensés, le Pôle Fruitier de Bretagne et son réseau vous proposent ce printemps 2022  de continuer l’inventaire participatif des poiriers paysans sur l’ensemble de la région Bretagne.

Il est ouvert à tous, petits et grands, alors à vous de jouer !


Qu'entendons-nous par poirier ancien / poirier paysan ?

Il s'agit de poirier ancien du fait de son âge car planté par nos ancêtres (vos parents, grands-parents ou autres aïeux) et se caractérisant par une grande taille d'au moins 4 mètres de haut. Souvent greffé et porteur de variété développée localement par les paysans, ils s'intégraient dans les paysages, plutôt sur les talus et aux abords des fermes qu'en verger de plein vent comme pour les pommiers.

Pourquoi recenser les poiriers anciens ?

Les variétés de poire créées au fil des siècles par les paysans sont adaptées aux terroirs et aux spécificités locales où elles sont apparues. Elles sont une part de notre histoire, de l’identité de nos territoires et recèlent des goûts et saveurs oubliés. Dans certaines localités de Bretagne, il était traditionnellement fabriqué le chistr per (cidre de poire ou poiré) à partir de petites poires astringentes. Sa fabrication est d'ailleurs inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de France depuis 2019.

Depuis les années 1950, nos paysages ont beaucoup évolué ; l'agriculture s'est mécanisée, les villes se sont agrandies et les poiriers plantés par nos aïeux ont été directement menacés par les constructions ou le remembrement agricole.

Arbre souvent séculaire, il n'en reste pas moins fragile et les variétés portées par ces poiriers risquent de disparaitre à tout jamais. Aussi il devient urgent de connaître ceux qui existent encore pour pouvoir les sauvegarder ou conserver la variété dont ils sont porteurs (par greffage). Ils représentent un trésor vivant et culturel indispensable à préserver, à faire découvrir et à transmettre.

Comment participer à l'inventaire ?

Vous possédez un poirier ancien sur votre terrain ou vous en connaissez un ?

Vous pouvez le signalez en remplissant le formulaire en ligne ou bien en envoyant la photo de l'arbre à poirier@polefruitierbretagne.fr en précisant la commune sur lequel il se situe.

Un expert pomologue de nos associations partenaires pourra se rendre sur place afin de recueillir des informations sur l'arbre (port, état sanitaire, caractéristiques du fruit, identification variétale...)

Plus la localisation sera détaillée et accompagnée d'une photo de l'arbre dans son environnement, plus cela facilitera le repérage sur le terrain par les pomologues. Par ailleurs, nous sommes intéressés par toutes informations supplémentaires sur l'arbre (histoire, variété, usages, qualité des fruits...) que vous connaîtriez.

Acteur de la transmission, si vous le souhaitez, nous serions ravis d'échanger avec vous et/ou de vous communiquer les informations recueillies.

... Et peut-être que votre contribution nous permettra de re-trouver des variétés bretonnes oubliées ou de découvrir des variétés intéressantes pour la production du poiré !

Comment trouver des poiriers anciens ?

Utilisez votre sens de l’observation pour repérer les poiriers en fleur. Ils font partie des premiers arbres à fleurir au début du printemps, juste après les pruneliers et aubépines. Haut et couvert de fleurs blanches, vous ne les raterez pas et vous pourrez les repérer de loin !

 


** Co-construisons ensemble la connaissance du patrimoine pyricole breton en partageant nos savoirs **

 

Une initiative portée par le réseau 

 

Propulsé par GoGoCarto